12/09/2010

«Mourir pour des idées, d’accord, mais de mort lente ...»

C’est ce que chantait Georges Brassens. Malheureusement, pour plusieurs prisonniers, ce n’est pas une chanson, c’est leur réalité. Ils sont «prisonniers d’opinion», mais leur propre pays ne le reconnaît pas. Ils sont traités comme des criminels. Et si la peine de mort leur a été épargnée, ce n’est pas par souci humanitaire. Car ils risquent bien plus, c’est de mourir de mort lente, dans l’indifférence ...

Lire la suite

08:05 Publié dans Monde | Tags : baha'is, monde, iran, religion, prisonniers d'opinion | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |