24/07/2015

Rêver le monde ?

Un voyage au fil de l’eau dans trois pays européens me laisse, à plusieurs reprises, une perplexité doublée d’un sentiment de tristesse. Dans tant de villages, et de villes aussi, il n’y a plus de commerces, que des maisons affichant des panneaux « à vendre », des fermes abandonnées à la végétation, des toits écroulés, un abandon patent. Quel passé a conduit à cette désertion ? Quels projets, quels rêves se sont révélés vains et se sont brisés ? Quelle société conduit à ces ruptures, à ces changements ?


En même temps, je lis une interview, à propos d’innovation, de Etienne Klein*, physicien et philosophe, qui résonne en moi et dont je copie un bref extrait:

 

« Aujourd’hui …lorsque nous parlons d’innovation, nous attendons d’elle qu’elle relève les défis des temps présents et empêche le monde de se déliter. Mais où est donc passée l’idée des Lumières selon laquelle il ne s’agit pas de sauver le monde présent, mais de configurer un monde futur qui soit crédible et attractif puis de travailler de façon à le faire advenir… ».  Restaurer cette idée nécessite de « réinsérer le projet scientifique et technique dans un projet de civilisation ».

A la question « D’où vient le désir d’inventer », Etienne Klein répond : 

- Plusieurs moteurs sont à l’oeuvre mais le rêve est essentiel … Bien sûr il ne suffit pas de rêver pour savoir comment faire. Il y a d’ailleurs un grand nombre d’échecs et de déceptions. Reste que la foi dans le progrès demeure un levier très puissant pour l’imaginaire, puisqu’elle permet de croire à l’avènement d’un monde autre que celui dans lequel nous vivons. »

 

« L’innovation est présentée comme une contrainte imposée par des nécessités économiques, non comme un élan permettant de construire une sorte de filiation intellectuelle et affective entre l’avenir et nous. Quand le futur est ainsi laissé en jachère intellectuelle, ce sont les peurs plutôt que les désirs qui l’investissent : avenir et espoir ne sont plus associés. »

 

Rêvons donc et … essayons d’agir!

 

 

 

*Etienne Klein, Physicien né à Paris en 1958 directeur de recherche au Commissariat à l’énergie atomique et docteur en philosophie de sciences

 

cf Article dans le hors Série Le Monde (la vie) sur l’histoire des inventions, 2015

 

Les commentaires sont fermés.