27/10/2014

Elections ... «Imagine»

C’est parti! Les élections sont pour l’année prochaine mais les partis affûtent leurs arguments et fourbissent leurs armes, la campagne est lancée. Si j’en crois les images et les articles consultés ,-je n’ai pas de raison d’en douter-, dans ces grandes réunions, les leaders s’expriment avec force, ardeur, détermination, toutes qualités par ailleurs appréciables! Il s’agit de prouver que les autres sont dans l’erreur, que seul LE parti peut sauver la Suisse, il faut gagner des électeurs. Cela me fait penser au marketing de nombreux produits : on ne demande pas de quoi vous avez besoin, on vous dit ce qui vous est nécessaire, on crée le besoin pour vendre...

 

 


Je suis aussi allée à une convention : Il s’agissait d’élire des délégués qui éliront au printemps prochain l’ Assemblée nationale. Mais pas de parti, pas de candidats, pas de discours, pas d’argumentation. Chacun s’est exprimé avec courtoisie sur les activités passées et présentes et a pu faire des suggestions pour l’avenir proche, avec une vision commune d’un futur encore lointain où l’humanité serait davantage unie. Car le propos n’est pas d’être élu (les élus ont des devoirs mais pas de pouvoir) mais d’essayer à son niveau, dans la famille, le quartier, à son travail etc de s’améliorer et d’améliorer l’état du monde. Après un moment de recueillement et de méditation, le vote s’est déroulé à bulletin secret, dans le silence, puis les noms des 6 délégués élus ont été communiqués. Leur tâche sera d’être à l’écoute de leur communauté, d’être attentifs aux problèmes qui se posent dans nos quartiers, de recueillir des suggestions jusqu’au printemps où ils transmettront ces informations au niveau national quand ils éliront les membres de l’Assemblée spirituelle nationale des baha’is de Suisse.

 

A noter que ces conventions se passent dans plusieurs régions de Suisse et d’Europe et même au niveau mondial. J’en suis sortie rassérénée.

Les commentaires sont fermés.