14/10/2013

Iran : Peut-on croire le président Rouhani ?

"Un premier test critique de ses intentions réelles consistera à voir si le Président Rouhani commencera à libérer les plus de 115 citoyens iraniens de confession bahai’e qui sont actuellement en prison en Iran, des condamnés au moyen de charges qui sont fausses ou inventées, et maintenues a tort," a déclaré Mme Bani Dugal, représentante de la Communauté baha’ie à New York auprès de l’ONU .

 


La Communauté internationale baha’ie attend avec impatience de voir les mesures que le président Rouhani et son gouvernement prendront pour stopper et corriger les violations des droits de l’homme subies par les minorités ethniques et religieuses, incluant les baha’is, la plus large minorité non-musulmane du pays, ainsi que d’autres couches de la population iranienne. 

En particulier, il faut espérer que le président Rouhani rendra aux baha’is leurs pleins droits de citoyenneté qui avaient été supprimés par les dispositions du mémorandum secret publié en 1991 par le Conseil suprême révolutionnaire culturel d’Iran, et signé par le Guide suprême l’ayatollah Khamenei. En effet ce document appelle à traiter les citoyens iraniens baha’is de façon à ce que «leur progrès et leur développement soient bloqués», et expose une politique visant à éliminer cette communauté d’Iran. 

"Pendant plus de 30 ans, la République islamique de l'Iran a systématiquement persécuté ses citoyens de confession baha’ie, uniquement pour leurs croyances religieuses, qui promeuvent la paix, l'obéissance à la loi et ne constituent aucune menace pour son gouvernement, ni pour aucun autre, comme on le constate ailleurs dans le monde. 

 

A New York et peut-être bientôt à Genève, le nouveau président iranien lance une offensive de charme. Mais au-delà de son appel général d’espoir et de modération dans le monde, il faut rester attentif à la façon dont il abordera la question essentielle des droits de l’homme dans son pays. 


10:12 Publié dans Monde, Politique, Solidarité, Spiritualités | Tags : iran, rouhani, droits de l'homme, baha'is | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.