21/05/2012

Crise de l’euro, crise financière... cachent-elles une autre crise?

Durant la campagne pour les élections présidentielles françaises, au G8, les responsables politiques du monde parlent de crise, de dette, d’austérité, de croissance. Nos médias s’en font largement l’écho et chacun d’entre nous peut craindre pour ses avoirs, son salaire ou sa retraite, d’autant plus qu’un sentiment d’impuissance règne. Mais n’y a-t-il pas une crise autrement plus grave qui nous guette, réellement ?


Une crise «de la dette», on peut y remédier! Il suffirait d’une volonté politique partagée pour trouver des solutions. On pourrait annuler toutes les dettes de tous les pays, remettre les compteurs à zéro. Ce n’est pas si utopique que ça en a l’air. C’est de l’argent, et de l’argent en partie virtuel! La crise ne menace pas l’avenir de l’humanité.

Mais la crise écologique ne peut se résoudre si facilement. Elle menace tout le monde. L’élévation du niveau des mers va faire disparaître des pans entiers de territoire voire de pays, en Europe aussi (Pays-Bas, côtes françaises par ex.). 80% de l’énergie consommée provient du charbon et du pétrole, qui sont aussi la base de processus chimique. On est loin de pouvoir les remplacer. Un métal comme le cuivre existe en quantité limitée, pourtant il est indispensable au transport de l’ électricité. La fonte du permafrost, qui a déjà commencé, libérera des quantités massives de gaz à effet de serre et accélérera la montée des eaux. Il faudra alors faire face à des réfugiés climatiques qui ne viendront pas de l’autre bout du monde mais de régions voisines.

Le temps presse! La crise écologique est lourde de menaces pour l’avenir de la terre et de l’humanité. Toutes les traditions religieuses rappellent que» l’être humain n’est pas le maître tout-puissant de la nature, mais l’un des éléments, solidaire et dépendant de tous les autres. Et toutes ces traditions mettent en garde contre les désordres menaçant l’équilibre d’un monde dont il est redevable envers le Ciel, les esprits ou le Dieu créateur mais aussi ses semblables.»*

Calendrier interreligieux 2008-2009

Les commentaires sont fermés.