26/03/2012

«Constance, rigueur, humilité «

J’ai assisté il y a quelques jours à une conférence donnée par Monsieur Cornelio Sommaruga sur le thème de la mondialisation des responsabilités, dans le cadre de la Fondation Sergio Vieira de Mello. Et c’était si intéressant, passionnant!


J’y a appris que la devise de Monsieur Sommaruga en tant que président du CICR était «Constance, rigueur, humilité». Cela résonne en moi. N’est-ce pas ce dont nous avons besoin, en tant qu’individu. Dans le travail, dans les relations, amicales ou amoureuses. Entre états aussi, entre sociétés. De la constance, -rien ne peut se faire sans constance, persévérance, engagement poursuivi,- alors que nous sommes si souvent poussés au zapping.

De la rigueur, dans le sens de la précision, de l’exactitude et aussi de la tenue de notre expression : avoir réfléchi puis s’exprimer précisément pour être compris, agir «comme il faut». Et l’humilité ! N’est-ce pas ce qui nous manque souvent, à tous les niveaux ? N’y a t-il pas trop souvent de l’arrogance dans les propos et les attitudes des gouvernants ? Trop de mépris des autres de la part des religieux et de «ceux qui savent» ? trop de fierté dans nos actes et de l’insolence dans nos paroles ? Accepter nos succès avec joie et reconnaissance, reconnaître nos échecs, nos difficultés avec simplicité, cela ne rendrait-il pas la vie plus agréable pour tous ?

Et l’importance du pardon! Monsieur Sommaruga y a fait allusion. Ce n’est pas une qualité très vantée, pourtant le pardon est nécessaire à la paix, il n’est pas faiblesse, il est bien au contraire le signe de la grandeur, la grandeur d’âme.

Je suis sortie de cette conférence (dont je reparlerai sûrement) avec un sentiment de reconnaissance. Qu’une personnalité aussi remarquable nous rappelle de telles qualités qu’il avait inscrite dans sa devise m’a donné espoir et confiance.

«Ne savez-vous pas pourquoi nous vous avons créés tous de la même poussière ? C’est pour que nul ne s’élève au-dessus des autres»*

* Baha’u’llah

Les commentaires sont fermés.