11/03/2012

Liberté, liberté, liberté

Je ne peux que souscrire aux demandes de libération des opprimés, des victimes d’injustice, de ceux qui sont persécutés pour leur foi, leurs idées, leurs productions artistiques, dans quelque pays que ce soit. On ne peut qu’espérer et lutter pour un peu plus de tolérance, de justice, de démocratie. Je suis d’accord, entièrement, avec la protection des minorités, des peuples indigènes et de leurs ressources. Clairement. Là n’est pas mon propos en ce dimanche.


Liberté. Je veux faire ce que je veux, comme je veux, quand je veux! Je l’ai entendu de jeunes, d’enfants, ce que je comprends car ils sont encore à l’âge de la formation de leur caractère. Je m’interroge quand ce sont des adultes. Ils ne le disent pas ouvertement, mais c’est leur désir. Est-ce là la liberté ? On veut davantage de liberté, on souhaite avoir ce sentiment ... et on édicte de plus en plus de lois pour se protéger! Paradoxe de notre société.

«La vraie liberté c’est de sortir de la prison du « moi », car le « moi » est la plus grande des prisons. Après cette évasion, on ne pourra plus jamais vous emprisonner. Cette liberté n’est accessible que si l’on accepte les plus cruelles vicissitudes, non pas avec une sombre résignation, mais avec un acquiescement radieux. O mon serviteur, Libère-toi des chaînes de ce monde et sauve ton âme de la prison de ta personne. « *

Si nous étions plus respectueux, chacun et moi-même, plus tolérants, plus ouverts, moins égoïstes, plus conscients que »l’autre« est ce que je suis pour lui  -un autre-, peut-être alors aurions-nous moins besoin d’un carcan de lois, de ce surmoi extérieur à la place du murmure de notre conscience et pourrions-nous vivre plus librement ....

* Baha’ullah cité dans l’art divin de vivre

Commentaires

Très juste si seulement nous étions tout cela. Je déplore que l'école n'aide pas dans ce sens. Des programmes sur des connaissances sont élaborés. Ce n'est pas mauvaise. Cependant rien sur la communication, l'émotion et l'écoute de l'autre.
Il est clair que le système nous ne pousse pas vers un développement personnel.

Écrit par : plume noire | 12/03/2012

Les commentaires sont fermés.