18/02/2012

La liberté de ...mourir ?

l’initiative sur la possibilité d’utiliser Exit ou Dignitas pour mettre fin à ses jours dans les EMS vaudois fait débat ces derniers jours, débordant largement le cadre cantonal. vaudois.

Je n’ai par chance jamais été confrontée personnellement à la problématique du suicide en cas de maladie grave. Bien de mes proches sont décédés, mais aucun d’eux n’avait exprimé le souhait d’en finir plus vite. Loin de moi donc l’idée de de porter le moindre jugement sur ceux qui choisissent ainsi de mourir ni sur ceux qui prônent cette possibilité. Je me pose des questions sur le sens de la vie, sur la fin de vie, sur le pourquoi de ce choix. La douleur, la lassitude, la déchéance physique, la crainte de l’acharnement, la perte de la dignité ... Y a-t-il d’autres réponses que le suicide ?


Si je pense que je ne suis plus que ce tas de «viande pourrissante» et que ma vie c’est le bon fonctionnement de mon corps, autant mourir ? Si je crois que mon corps est un outil qui doit fonctionner, être bien réparé quand c’est possible puis abandonné quand il est presque hors d’usage, autant mourir ? Si ma vie n’ est que charge pour moi, pour mes proches, pour la société, autant mourir ? Si ma dignité c’est d’être toujours indépendante pour tous mes soins personnels et de n’avoir aucun besoin d’aide, quand ce n’est plus possible, autant mourir ? Si ma vie n’est qu’un passage fugitif et somme toute un peu absurde sur cette terre, autant mourir ?

Mais à quel moment faire ce choix ? Quand est-ce que ce sera «trop» ? Quel message vais-je donner à mes survivants ? Si je vis encore alors que mon corps craque, cela n’a-t-il aucun sens ? Et ai-je eu la liberté de naître ?

Que de questions !!!

13:20 Publié dans Spiritualités | Tags : euthanasie, exit, dignitas, maladi, déchéance, mourir | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Très belle pensée qui soulève néanmoins l'éternel problème avec l'être humain : son égocentrisme et son désir d'être immortel.

Entre l'utopie et la réalité, autant se faire une raison et voir la mort non pas comme quelque chose de négatif, mais comme une continuité (physique ou métaphysique, à vous de voir). A ce sujet, nos sociétés occidentales devraient s'inspirer un peu des peuples d'Asie...

Droit de mourir dignement, oui!

Écrit par : Bob Pahud | 18/02/2012

Une idée très hasardeuse! l'euthanasie est un cas fréquent, mais d'autres pays ne l’accepte pas encore, enfin ça dépend du loi en vigueur!

Écrit par : faire part | 01/03/2012

Les commentaires sont fermés.