17/02/2011

Que se passe-t-il dans les prisons iraniennes ?

Alors que le gouvernement iranien doit faire face à de nouvelles manifestations et qu’il hésite à louer haut et fort les changements en cours en Tunisie, en Egypte, on apprend que les pogroms et les persécutions continuent sur une minorité qui ne causera jamais aucun tort à aucun gouvernement, quel qu’il soit : les baha’is.


Alors que trois bahais ont entamé leur quatrième année de détention pour leurs activités humanitaires, qu’une nouvelle vague d’incendies criminels de commerces tenus par les bahais a eu lieu, que l’on essaie de couper les liens de bon voisinage entre musulmans et baha’is, la situation des droits de l’homme en Iran a attiré l’attention de l’Assemblée générale des Nations Unies qui a entériné une résolution exprimant sa «grave préoccupation au sujet des violations constantes et récurrentes des droits de l’homme» et les discriminations envers les minorités, y compris les membres de la foi baha’ie. (vote du 21.12.2010).

Depuis, on a appris que les sept baha’is (3 ans de détention déjà) détenus après un procès inéquitable avaient été transférés de la prison de Evin à celle de Gohardasht, dont les conditions d’incarcération sont encore pires. Les cinq hommes se trouvent confinés dans l’aile dédiées aux prisonniers politiques. Trois sont dans une cellule n’ayant que deux lits. Les deux femmes se trouvent dans la Section 200 dont la réputation de dureté est encore bien plus grande.

Les baha’is suivent les prescriptions de leur livre sacré leur interdisant toute ingérence dans la politique et leur demandant d’obéir aux lois du pays où ils vivent. C’est pourquoi, dans aucun pays, ils ne représentent une quelconque menace pour le gouvernement en place. Ils ont subi des persécutions sous le régime des shahs d’Iran aussi. Leur engagement humanitaire et leur pacifisme leur vaut d’attirer de plus en plus de sympathie, en Occident mais aussi en Iran et certains iraniens s’interrogent sur le pourquoi de cet acharnement. Sans doute faut-il des boucs émissaires ?

Que se passe-t-il dans les prisons pour ces détenus, comme pour tous les iraniens qui défendent les droits de l’homme ? On peut hélas toujours craindre le pire.


22:09 Publié dans Monde | Tags : prison, iran, baha'is, droits de l'homme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.