05/01/2011

Les horoscopes fleurissent, voilà l’année nouvelle!

A ce moment où une nouvelle année commence, on voit fleurir les horoscopes dans les magazines, les hebdomadaires. Ils nous informent, dans les divers domaines santé, finances et amour de ce qui va nous arriver bientôt, signe par signe. Je le sais, j’en ai lu!


Mais l’avenir n’est pas écrit. Si les astres ont des influences sur nous, si une partie de notre vie est déterminée (par notre lieu de naissance, notre éducation, nos rencontres, notre santé, etc), l’avenir nous demeure imprévisible. Chaque jour je me trouve devant une page qui n’est qu’en partie écrite, devant une partition que je dois m’approprier, interpréter. A moi de faire les choix qui sont encore possible. A moi de me réjouir ou de me plaindre, de vouloir affronter une difficulté ou de la fuir, à moi d’être aimable ou revêche. Dans l’espace de liberté limité que j’ai, je fais des choix de consommatrice, d’électrice, de citoyenne, de téléspectatrice, d’amie, de mère .... Le temps qui passe et me fait vieillir m’apporte aussi davantage d’expériences et de connaissances. Je me permets d’être plus sûre de moi, j’ai davantage de confiance et de foi. J’essaie d’élargir cet espace de liberté puisque j’ai la chance de pouvoir lire, m’informer, réfléchir.

Alors si je lis parfois les horoscopes, je sais qu’il m’appartient à moi seule de jouer avec les cartes que j’ai en mains ... et à solliciter l’aide  du ciel!

13:43 Publié dans Résistance | Tags : horoscopes, liberté, choix | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

les horoscopes trop souvent confondus avec l'astrologie sont du charlatanisme,mais à chacun sa façon d'envisager son existence,seulement le hic,c'est qu'à force de vouloir savoir son avenir combien sont malheureux ayant pris pour argent comptant tous ces boniments!

Écrit par : lovsmeralda | 05/01/2011

Il y a la liberté à s'accorder de les lire... et de ne pas les lire, ces horoscopes (aux prévisions bien différentes d'un journal à l'autre), quand on se sent fragile ou en situation de devoir mobiliser toutes nos forces morales pour affronter une difficulté.
Lire quelque chose de négatif, même avec recul, peut hypothéquer notre potentiel d'énergie positive ; alors puisque ce n'est pas l'horoscope qui définit notre avenir, pourquoi lui laisser le pouvoir de compliquer les choses ? Le lire avec amusement quand on est en forme, c'est sympa ; sinon ?
Quand j'ai le système digestif en difficulté, j'évite de manger ce qui est lourd à digérer ; quand j'ai le tonus moral en petite forme, j'évite l'horoscope !
Reste tout de même la pertinence de ce qu'il m'avait prédit au matin de la naissance de ma fille : "vous allez être libérée d'un grand poids !"

Écrit par : Dominique | 06/01/2011

Je ne sais pas s'il y a des astrologues parce qu'il y a des gogos pour les lire ou s'il y a des gogos parce qu'il y a des astrologues qui prédisent avec assez d'aplomb ce que les gogos ont envie d'entendre. Vous me suivez ?

Comme astronome amateur, il y a belle lurette que j'ai cessé de combattre les astrologues car ils savent bien que leur partage du ciel est complètement faux mais ils ne veulent pas l'admettre. C'est de l'entêtement qui confine à la mauvaise foi.

S'il s'agit de lire les horoscopes pour constater qu'ils se contredisent, alors n'hésitons pas. Mais dès que vous ouvrez votre portemonnaie, attention danger ! Les astrologues ont la tête dans les étoiles, mais ils gardent les pieds sur terre...

Écrit par : Michel Sommer | 13/01/2011

Les commentaires sont fermés.