20/12/2010

Emprisonnés parce que non-musulmans

Ils entament leur quatrième année de prison. Ils n’ont commis aucun crime. Ils n’ont pas comploté contre l’Etat. Ils n’ont pas insulté l’islam. Ils n’ont désobéi à personne, au contraire ils ont fait approuvé leur projet par les autorités. Et ils se sont retrouvés en prison. En Iran. Dans des conditions très éprouvantes.


Quel projet ? Un projet humanitaire qu’ils ont conduit avec des amis musulmans, dans un quartier de Chiraz qui connaissait des problèmes de drogue et de criminalité. Le groupe s’est occupé de jeunes pour les préparer à leurs examens de fin d’année, en accord avec leurs parents. Puis y ont été inclus des formations orientées vers le développement social et communautaire et les valeurs morales.

Ce projet a obtenu un grand succès. Puis les animateurs ont été arrêtés, les musulmans relâchés et trois baha’is emprisonnés...

Alors j’ai beaucoup pensé à eux, et à tous ceux qui sont persécutés à cause de leur religion, dans le monde, quelle qu’elle soit, lorsque samedi soir, de sa voix forte et grave, Jo Johnny a lu le texte de l’Appel spirituel de Genève au temple de la Fusterie. Que de travail il nous reste pour que cet appel soit entendu :

Parce que nos religions ou nos convictions personnelles ont en commun

le respect de la dignité de la personne humaine

Parce que nos religions ou nos convictions personnelles ont en commun

le refus de la haine et de la violence

Parce que nos religions ou nos convictions personnelles ont en commun

l’espoir d’un monde meilleur et juste

Nous, représentants de communautés religieuses et représentants de la société civile, demandons aux décideurs planétaires, quel que soit leur champ d’activité, de respecter de manière absolue les trois préceptes suivants:

> Ne pas invoquer une force religieuse ou spirituelle pour justifier la violence, quelle qu’elle soit

> Ne pas se référer à une force religieuse ou spirituelle pour justifier toute discrimination et exclusion

> Ne pas user de sa force, de sa capacité intellectuelle ou spirituelle, de sa richesse ou de son statut social, pour exploiter ou dominer l’autre

Notre Appel, qui s’inscrit dans la tradition d’accueil, d’asile et de compassion de Genève, est ouvert à toute personne dont les convictions s’accordent avec les présentes demandes.

Bon Noël!

 

www.bahai.fr

www.aasg.ch

12:36 Publié dans Spiritualités | Tags : prison, religion, monde, bahai | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.