14/11/2010

«Fais ce que tu as à faire «

J’écoutais une interview de Jean Ziegler à la rsr , il répondait à des questions sur sa vie, sur sa trajectoire, sur le sens et le pourquoi de sa révolte alors qu’il était adolescent. Et il se rappelait les mots de sa mère :»Fais ce que tu as à faire».


Peu m’importe ici de juger les paroles et la politique de M. Ziegler. C’est sa mère qui m’intéresse, quand elle lui dit «fais ce que tu as à faire»!

Qu’est-ce que j’ai moi à faire dans ma vie ? Est-ce qu’on se pose cette question ?

A quoi va servir ma vie, votre vie ? Qu’est-ce que je fais, qu’est-ce que je vais faire durant ces années dont je ne connais pas le terme, années qui passent parfois trop lentement et souvent trop vite ? A-t-on une tâche à accomplir, quelque chose «à faire» ?

Ai-je une destinée personnelle, avons-nous une destinée collective, à laquelle on répond ou on se dérobe ?

Qu’est-ce que je fais de ma vie ? J’essaie de la rendre belle, agréable pour moi. Et après ? Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne, dit qu’elle a une tâche passionnante et prenante, construire un continent, participer à l’histoire.

Mais moi, vous peut-être ?

«Tous les hommes ont été créés pour travailler à l’établissement et à l’amélioration constante de la civilisation ..... Que votre vision embrasse le monde, au lieu de se confiner à vous-mêmes.»*

Je ne sais pas comment, je vais me poser la question chaque jour, mais c’est peut-être ça que j’ai à faire, à la petite échelle de mon entourage ....

 

* Baha’u’llah

13:58 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"Est-ce qu’on se pose cette question ?"

Bien sûr, depuis toujours.


"construire un continent, participer à l’histoire."

Quelle connerie! C'est en fait participer à la construction d'un empire. Nietzsche revisité.

Il y a ceux qui détruisent, il y a ceux qui construisent pour avoir plus de pouvoir de destruction et il y a ceux qui construisent pour engraisser les oligarques et ploutocrates. Quant à ceux qui construisent dans leur coin, ils sont rares, mais ils existent.

Écrit par : Johann | 14/11/2010

"Quant à ceux qui construisent dans leur coin, ils sont rares, mais ils existent." Très belle phrase, que j'aimerais bien pouvoir m'appliquer.

Écrit par : Mère-Grand | 14/11/2010

P.S. Je pense que c'est parmi ceux qui "construisent dans leur coin" que l'on trouve le plus de partisans du pseudonyme, pour autant qu'ils participent à des blogs. Mais les politiques et les journalistes préfèrent évidemment ceux que vous décrivez en premier, puisque ce sont eux qui font tourner leur machine.

Écrit par : Mère-Grand | 14/11/2010

Les commentaires sont fermés.