07/11/2010

La liberté, c'est ....?

J’ai lu avec intérêt une interview du philosophe François Roustang, comme je lis avec plaisir et questionnement ces derniers jours un autre philosophe, Alexandre Jollien. Je redécouvre toute la complexité des passions humaines et toute la simplicité des grandes philosophies.


Notre liberté personnelle, c’est vraiment ce à quoi nous tenons. Je ne veux pas qu’on vienne empiéter sur mon domaine privé. Je ne veux pas qu’on m’embête, je veux faire à mon goût, à mon idée. Aucun mal à cela, je sais mieux que personne ce qui me convient. Mais les circonstances de la vie sont parfois vraiment contraires, alors je lutte, je tempête, je me bats et je m’épuise. Je prends mes amis, impuissants, à témoins. Je veux choisir, j’ai le droit de choisir que ce soit comme je veux!

Et là je lis «La liberté, ce n’est pas de pouvoir choisir. C’est de se soumettre à sa situation»! (F. Roustang, à 87 ans). Mince alors!

Dans un autre texte, il est dit que le symbole de la liberté, c’est l’animal sauvage : il vit en suivant ses instincts, détaché de tous les liens qu’ils soient d’amitié ou de famille, il peut tuer ses petits, il n’a aucun compte à rendre! (L’art divin de vivre).

Je ne veux pas être comparée à un animal! Alors ?

Alors la liberté serait dans l’acceptation de ce qui ne peut être changé ? «J’attends de Dieu qu’il me donne l’humilité pour accepter ce qui ne peut être changé, le courage pour changer ce qui peut l’être, et la sagesse pour distinguer l’un de l’autre.» (Soeur Emmanuelle).

Essayons!

(Yes, we can ?)

14:16 Publié dans Spiritualités | Tags : liberté, philosophie, soumission | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.