27/10/2010

Suisse et fier de l’être

Ces quelques mots, je les ai souvent entendus, à la radio, à la télévision, ou lus dans les journaux ces derniers temps. La plupart du temps dans la bouche de politiciens de tout bord. Ou de sportifs qui ont réussi. Suisse et fier de l’être ...



J’aime mon pays, et particulièrement ma ville. Parce que j’y suis née, j’y ai grandi et fait ma vie. Parce que j’y ai ma famille, des amis, des habitudes, des repères. J’en connais les habitudes, les codes. J’aime les paysages en Suisse, la tranquillité, la démocratie.

Je suis suisse et ... chanceuse. Parce que, dans le fond, je n’ai aucun mérite. C’est le destin, l’histoire, le hasard qui m’ont fait naître dans ce pays. J’aurais pu me trouver au Soudan, au Pakistan, en Indonésie, Dieu sait où ... Je serais obligée de porter un voile, ou je serais morte en couches à 28 ans à la naissance de mon sixième enfant, ou j’aurais fui la guerre, j’aurais tout perdu dans le tsunami, ou alors je serais aux Etats-Unis, riche peut-être ? ou au chômage ...

J’ai de la chance, je suis née ici parce que mes parents sont nés et ont vécu ici. Fière ? peut-être, je ne sais pas si c'est le bon mot, mais chanceuse sans aucun doute, chanceuse d’être devant mon ordinateur à partager quelques réflexions avec vous qui lisez, car, si vue de haut la terre n’a pas de frontière et n’est qu’un seul pays, il est des régions où il est plus facile de vivre.

09:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous avez mis par écrit ce que je pense tous les jours! Peut-on se plaindre de quelque chose ici, dans notre pays? c'est le paradis.

Écrit par : NIN.À.MAH | 27/10/2010

Nous sommes évidemment les bénéficiaires involontaires d'une tradition. Le mérite se montre non pas avant d'être touché par la chance, mais après. La fierté d'être suisse, c'est ce qui permet de vouloir que la chance continue pour d'autres. Si vous considérez que c'est juste une chance, et que votre fierté ne vous porte pas à vouloir que ce pays demeure ce qu'il est, alors vous êtes juste une égoïste et vous n'avez pas mérité votre chance.

Écrit par : Till Eulenspiegel | 27/10/2010

Les commentaires sont fermés.