04/09/2010

En Iran, Sakineh... et les autres

Le monde se mobilise pour tenter de sauver Sakineh, accusée de complicité de meurtre et d’adultère en Iran. Au-delà de la prétendue culpabilité ou innocence de cette femme, la peine prévue, la lapidation, nous révulse, à juste titre. (La pendaison serait-elle plus «acceptable» ? Ou une piqûre létale ? Sans doute pas).


En Iran d’autres femmes et des hommes sont condamnés à la prison à vie, ou à la mort. Sans jugement équitable, sans procédure adéquate. Des enfants sont insultés et stigmatisés. Des étudiants renvoyés de leurs écoles. Des maisons sont incendiées. Des injures sont écrites sur les murs. Les journaux écrivent des horreurs (par exemple que des enfants sont mangés lors de cérémonies!) et incitent le peuple à la haine. Ceux qui sont victimes de ces actes ne peuvent porter plainte. Plus exactement, ils le peuvent mais ça ne sert à rien...

Quelles sont donc ces victimes ? Elles ont pour plus grand tort de ne pas être musulmanes, ni même chrétiennes ou juives. Il n’y a pas de clergé dans leur religion, chacun est responsable de sa foi et de sa vie. Elles estiment que les hommes et les femmes ont la même valeur et que l’éducation, des filles comme des garçons, est essentielle pour combattre l’ignorance et les préjugés. Elles croient que tous les fondateurs des grandes religions proviennent du même Dieu et qu’il n’y a pas de raison que la révélation divine s’arrête. Que la terre est un seul grand pays et qu’il n’y a qu’une seule race humaine. Etc.

J’espère sincèrement que Sakineh aura la vie sauve. Je voudrais que les baha’is d’Iran, totalement innocents (même la musulmane Shirin Ebadi, prix Nobel de la paix proclame leur innocence) eux aussi puissent bénéficier d’une mobilisation générale (ça bouge dans certains pays!) et ne risquent plus leur vie simplement parce qu’ils refusent de renier leurs croyances. Je voudrais que la montée de l’intolérance religieuse, dans tous les pays, soit stoppée et cette tendance renversée. C’est mon espoir et, à ma petite mesure, mon combat.

16:19 Publié dans Monde | Tags : persécution religieuse, iran, baha'is | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Quelle que soit la culpabilité - vraie ou supposée - d'un ou d'une condamnée, il y aura toujours au moins une bonne raison de ne pas le tuer : on ne se venge pas.

Écrit par : Anaxagore | 04/09/2010

selon le journal JDD a peine 20 % des iraniens seraient au courant de ce cas et l'immense majorité des iraniens sont pour la peine de mort en cas de meurtre ou d'adultère.

Nous sommes donc en guerre contre la civilisation iranienne et non pas contre le régime comme le prétende BHL et compagnie.

C'est aux Iraniens de faire les réformes et je rappelle que les partisans de la peine de mort sont majoritaires en France.
Si nous imposons les "lumières" les iraniens pourraient se renfermer.

En Afghanistan aussi les adultérins sont lapidés et tués même avec l'invasion américaine.

Écrit par : Omid Irani | 05/09/2010

Quand je te dis je t’aime
C’est que je t’aime vraiment
Pour de vrai… parce que tu es ma vérité
Quand je dis je t’aime
C’est que je t’aime toujours, tout le temps, jusqu’à la mort
Pour l’éternité, s’il en est
Quand je dis je t’aime
C’est que je t’aime indépendamment de tes défauts ou de tes qualités.
Pas relativement, mais absolument.
Cette illusion cette fiction, cette fusion, seul un Dieu pourrait la révéler… n’est-ce pas ?
Et pourtant, l’amour n’a pas d’autre figure que celle de l’infidélité… de l’incrédulité ou de l’ éphémérité…
Je vous demande pardon de vous laisser entendre que je suis la seule à aimer… Vous me direz : « qui fait l’ange, fait la bête… »
Qu’il faudrait être bête pour avoir un électron pareil en tête.
Oui… je suis bête… suffisamment bête pour vous dire que ce n’est rien d’autre que l’intelligence de l’amour :
Accepter d’être bête, une fois rien qu’une fois mais une fois pour toutes…
Parce qu’en amour, il n’y a pas, il ne peut y avoir de second degré…
L’amour infini, fou, absolu… ça ne peut être que du premier degré…
C’est une lettre qui a été retrouvée dans la poche de Sakineh.

http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Sakineh

Écrit par : tueursnet | 05/09/2010

Si les mollahs veulent continuer de piller les iraniens afin de remplir des comptes à numéros, il faut bien qu'ils terrorisent leur population !

Écrit par : Corto | 06/09/2010

Il est vrai que omid a tellement raison !

Écrit par : Corto | 06/09/2010

Les commentaires sont fermés.