30/06/2010

“Tocar y luchar”

J’ai eu la chance de voir un documentaire sur le projet “Tocar y luchar” (jouer de la musique et lutter) au Vénézuela. Pour lutter contre la délinquance et la criminalité, l’idée a germé d’enseigner la musique et de créer des orchestres d’ enfants quel que soit leur quartier. Le projet “Tocar y luchar” était né.


Dans ce pays d’Amérique du sud, 90 centres d’enseignement de la musique ont été créés. Les enfants et les pré-adolescents ont reçu un instrument de musique avec lequel ils ont d’abord commencé à se familiariser et à jouer sans passer par le solfège. Chaque centre a pu créer des orchestres et des choeurs (plus de 290!). Plus de 240000 enfants et jeunes ont bénéficié de ce programme. “Quand tu joues d’un instrument, tu penses à lui et à l’école, pas à faire des bêtises” disait une fillette. L’orchestre et le choeur enseignent la collaboration, l’écoute de l’autre, la solidarité, c’est un projet où tous sont interdépendants. L’esprit s’élève. Le contrebassiste Edicson Ruiz, le plus jeune titulaire au Philarmonique de Berlin, est issu de ce projet. Le grand ensemble a été applaudi dans les salles de concert prestigieuses du monde, comme à Vienne, Berlin, Londres et Rome. C’est l’idée d’un homme, José Antonio Abreu, un économiste et éducateur vénézuelien qui a créé ce système en 1975. Un rêve qui a donné l’espoir et la dignité à des jeunes “sans avenir”.
« La majorité des enfants et des jeunes appartiennent aux groupes les plus vulnérables et marginalisés, dans l'ensemble de la société vénézuélienne. La participation au mouvement d'orchestre a rendu possible pour eux la mise en place de nouveaux objectifs, plans, projets et rêves, et, en même temps c'est une façon de donner du sens et de les aider dans leur lutte quotidienne pour de meilleures conditions de vie grâce à la variété des opportunités que le mouvement d'orchestre leur offre.»
(José Antonio Abreu, Discours d'acceptation du prix Nobel alternatif 7 décembre 2001;cf wikipedia)
Idée et exemple à suivre ...

19:25 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Magnifique idée, en effet!
Il y a un temps j'avais vu un programme similaire sur l'introduction des différentes disciplines du cirque au Brésil, dans les "favelas".
Le but était le même et son succès faisait vraiment plaisir à voir.

Écrit par : colette | 30/06/2010

Les commentaires sont fermés.