07/03/2010

“Un humain n’est pas sur terre pour être aimé, mais pour se battre”(1)

Voilà une phrase qui a fait mouche sur moi : un humain est sur terre pour se battre. Alors que je crois que nous souhaitons tous tellement être aimé! Etre aimé sans condition, tel que nous sommes ...


Se battre, mais contre quoi ? D’abord je pense contre mes propres penchants à la paresse, à l’abandon, à la négligence. Me battre contre mes ennemis interieurs, mes peurs, mes croyances infondées, mes préjugés, mon indiscipline, mon manque d’espoir, tout ce qui m’entraîne vers le “à quoi bon”. Me battre pour garder l’espoir, la compassion, la tendresse envers l’autre.
Certains choisissent la révolution. J’aimerais choisir l’évolution : faire évoluer l’esprit, le coeur vers ce qu’il y a de plus pur. Choisir toujours la paix plutôt que la colère, le dialogue plutôt que la force, l’amour plutôt que la haine...
Devenir “une cause de paix et de bien-être, de bonheur et d’ avantages pour ses frères”(2), utiliser les facultés au service du bien commun, travailler, que l’occasion soit grande ou petite, ordinaire ou extraordinaire, à établir de nouvelles bases pour les relations humaines, promouvoir tous les instruments possible à cette fin! Et me battre pour y croire encore et toujours!
Quel défi, alors que cette perfection est inaccessible, mais quel beau sens donné à la vie aussi!
Et si en plus je suis aimée ...




1) Pascal Décaillet, article “La vie qui recommence”, Le matin dimanche, 28.02.10

2) Secrets de la civilisation divine, Abdul Baha

12:02 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.