21/09/2009

Du bonheur !

Du bonheur!

J’entendais l’autre jour les petits “zèbres” de l’émission de Jean-Marc Richard (RSR La Première) parler du bonheur. Ils avaient à choisir entre deux phrases : “Laissez -moi être heureux(se) comme je veux” ou “Aidez-moi à être heureux(se)”. Tous avaient d’excellents arguments pour choisir une expression plutôt que l’autre. Est-ce que j’aurais su choisir ?
Mais c’est quoi au juste le bonheur ? Ils répondaient par “avoir un travail, une famille, des amis, ...” avec finalement beaucoup de sérieux. Ils n’ont pas évoqué la fortune, la célébrité, les biens matériels. D’après wikipedia, “le bonheur (étymologiquement la bonne fortune - entendre dans "fortune" : ce qui arrive de bien ou de mal -) est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, l'inquiétude et le trouble sont absents.” Quel programme!
Etat durable : peut-on penser que, sur terre, il y a une permanence des états alors que tout est mouvement ? Sans doute pas. Un “état agréable et équilibré” me semble déjà plus atteignable. Sans souffrance ? Pourtant certains grands personnages ont fait état de leurs souffrances tout en disant qu’ils avaient été très heureux (cf. par exemple Sélection des Écrits d’Abdul Baha p.223). Nous avons tous entendu parler de malades qui malgré les douleurs proclament leur joie. On a des exemples de saints. Et vice versa, des gens qui ont “tout pour être heureux*, et ne le sont pas. Donc le bonheur ne semble pas être garanti par l’absence de souffrances et de troubles. Serait-ce alors que le bonheur peut se ressentir malgré les inquiétudes, les troubles de notre condition humaine et mortelle ? Serait-ce que le bonheur est un sentiment intérieur, plus ou moins indépendant des conditions extérieures ? Contrairement au plaisir qui lui provient de ce qu’on l’on possède, l’on reçoit, de ce que l’on mange ? Le bonheur serait alors ce sentiment de plénitude, d’accord profond avec le coeur de l’être humain, ce qui fait que l’on est , cet appel à la transcendance de la mortalité, cette réponse à laquelle toutes les grandes religions nous ont appelés ? Être dans une société de l’avoir ? Agir pour le bien commun dans une société du faire ? Être relié à ce qui est divin en nous, plutôt que de zapper ?
Soyons heureux ....

19:15 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Le bonheur que l'on ressent, est composé de ces touts petits riens que l'on donne aux autres pour qu'ils se sentent heureux.

(o_~)

Écrit par : Loredana | 21/09/2009

Bonjour Danièle!
Quel plaisir de voir que tu as commencé un blog.
Je me réjouis de voir ce que tu as de beau a nous raconter.
J'espère que mon commentaire est assez concis, courtois et pertinent!
Amitiés.

Écrit par : Bahiehk | 22/09/2009

Très sympa tes pensées sur le Bonheur,intéressant aussi le rapport entre douleur et bonheur...à méditer!
Amitiés

Écrit par : Madeleine Jaeger | 26/09/2009

Très heureuse de te lire... et bravo la réflexion!
Pas de commentaires intelligents à émettre en ce lundi matin ensoleillé...mais se chauffer au soleil en ne pensant à rien, quel bonheur!

Écrit par : Marie-Claude | 28/09/2009

Bravo pour ce blog!!!

Écrit par : Sarah | 30/09/2009

Les commentaires sont fermés.