14/09/2009

La paix est non seulement possible, elle est inéluctable

La paix est non seulement possible, elle est inéluctable!

Dimanche prochain 20 septembre sera célébrée la Journée mondiale de la paix. A Genève, une manifestation pour petits et grands aura lieu au Parc Bertrand, organisée par l’Association Graines de paix. Sans doute bien d’autres manifestations se tiendront pour ce jour dans le monde. Guerres, agressions, conflits sont devenus tellement courants dans nos sociétés que l’on vient à penser qu’ils sont un comportement inhérent à la nature humaine et donc irrémédiables. De tout temps, ils ont fait partie de la vie de l’humanité et l’ont accompagnée tout au long de son développement. Il y a eu, en Europe, une guerre de cent ans! Un siècle! Mais grâce aux progrès technologiques, aux moyens de communication actuels, nous pouvons maintenant voir le monde dans sa globalité et connaître les peuples qui le composent. Nous sommes au courant! Ainsi l’idée de paix mondiale et sa réalisation se présentent sous un jour nouveau.
Le développement des organisations internationales, gouvernementales et non-gouvernementales, l’indépendance politique de la plupart des pays, la multiplication des mouvements et des initiatives en faveur de la cessation des conflits sont des signes avant-coureurs. Toutefois, la cessation des conflits et la signature de traités ne suffit pas pour abolir la guerre : La sécurité ne se fonde pas uniquement sur des ententes politiques, sujettes à variations. Les progrès scientifiques et technologiques, l’avancée des connaissances dans tous les domaines, la psychologie, l’ethnologie, les découvertes géographiques et climatiques, tout nous porte à voir notre planète comme un seul monde uni. Le vol du papillon provoque une tempête à l’autre bout de la terre! Chaque problème social, peut et doit être résolu : Les écarts énormes entre les riches et les pauvres, le racisme, le nationalisme (à ne pas confondre avec un patriotisme légitime), les inégalités injustifiées entre les hommes et les femmes, le manque d’éducation et de scolarisation, les rivalités religieuses, sont des sources potentielles de conflits. Il faut enterrer les désaccords théologiques avec un esprit d’ouverture pour œuvrer ensemble au progrès de la paix et de la compréhension mutuelle. Car la paix découle essentiellement d’un état d’esprit reposant sur une attitude morale ou spirituelle. C’est ce que les grands fondateurs de religion ont tous proclamé. On ne peut nier que la perversion de la religion a contribué à la confusion qui règne dans les affaires humaines. Mais réaliser la paix mondiale ne peut se faire sans la religion. L’ordre du monde doit se fonder sur la conscience de l’unité de la race humaine et grâce à des principes spirituels ou, en d’autres termes, à l’aide de valeurs humaines.
L’ humanité survivra et d’autant mieux si chacun d’entre nous opte pour la paix. La paix est inéluctable car il y va de notre survie!

18:02 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

La paix ressemble souvent a un reve utopique et on a generalement l'impression de n'etre entoure que de violence. Mais en fait, ne dependrait-elle pas tout simplement d'une mobilisation serieuse de chacun et chacune?

Écrit par : diane | 16/09/2009

Les commentaires sont fermés.